Que faut-il écrire sur cet homme –  « le Colonel Royle_FR ».

Combattant émérite sur les plus grands théâtres d’opérations à la surface du globe. Il entre dans l’armée à l’âge de 17 ans, comme simple élève au sein des préparations militaires parachutistes. Son sens du commandement et sa grande bravoure lui valent ces premiers combats, les terres arides de Libye avec Battlefield 1942 et les plages du débarquement de Medal of Honor. Puis c’est le Vietnam et le Port Valdez de Battlefield Bad Compagny. Nous le retrouvons ensuite au grade de Sous-officier dans le golfe persique et le golfe d’Oman en compagnie de son groupe de combat dans Battlefield 2.

Les guerres sur plusieurs fronts, mais surtout les gouvernements en place, font appel à lui dans des situations étranges. Cela à la frontière de la ville de Verdun et du canal de Suez, en tant que jeune officier, à travers Battlefield 2142. Puis le goût du sable, les vapeurs des chars divers et variés, l’odeur de la poudre, le pousse en tant que Lieutenant-colonel à combattre avec les armes de son temps sur Wake Island. Particulièrement dans des endroits confinés comme le métro de Battlefield 3. Il continue néanmoins avec ses bêtes de guerre l’entourant constamment, à poursuivre le service en tant que Colonel dans les rues caractéristiques et modernes de Shanghaï au coeur de Battlefield 4.

Mais la retraite n’a pas encore sonné pour cette homme plus que valeureux. C’est à l’approche des étoiles qui devraient orner ses cols de chemise, qu’il crée l’Association R.A.V. en 2012.

Tout d’abord une simple équipe, fondée en 2008, il en est d’ailleurs le dernier survivant, elle se transforme, tout comme l’homme marqué par les conflits et la dure vie de combattant, en un rassemblement de gens presque aussi exceptionnel que lui.

Mais les combats ne sont pas achevés. Ils restent encore des lieux où ses hommes sont prêts à affronter l’adversité. Peu importe l’heure, la météo ou le nombre des ennemis.

Vous ferez peut-être un jour vos prochains pas à côté des siens…